DÉFI FINANCE : ASSURANCE EMPRUNTEUR, QUEL BILAN POUR LA LOI HAMON ?

Partager sur :

 

29/06/2017 - Les trois ans de la loi Hamon sont l'occasion pour Magnolia.fr, comparateur indépendant en assurances de prêts, de dresser un bilan chiffré de cette loi, de son recours et des économies réalisées.

 

Tout a commencé en 2010 avec la loi Lagarde qui a autorisé la délégation d'assurance. En 2014 La Loi Hamon est allée plus loin en facilitant la procédure de résiliation de contrat d'assurance emprunteur. Depuis tous les emprunteurs ont désormais la possibilité de changer d'assurance dans les 12 mois suivant la signature de leur contrat.

 

Le site Magnolia.fr, courtier en prêts et en assurances et aussi comparateur, dresse un bilan plutôt positif. La loi Hamon a permis aux emprunteurs français de gagner en pouvoir d'achat et d'économiser plus de 80 millions d'euros. Et ce sont 3 fois plus d'économies attendues à l'issue de la première année d'application de l'amendement Bourquin.

 

Un démarrage plutôt lent. Les Français sont souvent frileux lorsqu'il s'agit de faire jouer la concurrence. Les débuts de la loi Hamon semblent avoir été timides selon Magnolia.fr. En 2015 et 2016, seuls 8 et 15% des assurés ont fait jouer la concurrence en assurance emprunteur. Le courtier pointe un défaut d'information et une forme de crainte des emprunteurs de crouler sous les considérations administratives pour changer d'assureur. Et puis les banques n'ont pas vraiment été collaboratives car c'est une grosse source de profit qui leur échappe. " Les organismes préteurs n'ont pas cherché à informer leurs clients de la législation, pire, certains les ont même menacés de revoir les conditions du prêt en cas de résiliation", commente Astrid Cousin, porte-parole de Magnolia.fr

 

Plus de transparence. Banques et assurances ont cependant fait preuve de davantage de transparence en 2017. A grand renfort de communication, les particuliers ont découvert les bienfaits de la loi et la possibilité qui leur est offerte de changer d'assureur.

 

Jusqu'à 16.000€ d'économies. En fonction de leur profil, la loi Hamon permet aux emprunteurs de réaliser de substantielles économies. Ainsi selon Magnolia.fr un couple de 43 ans en CDI (l'un cadre et l'autre non-cadre) qui emprunte 200.000 € sur 20 ans à 1,5% par le simple jeu de la délégation d'assurance parvient à économiser 16.044€. Le contrat groupe proposé systématiquement par l'organisme prêteur est de 0.38%. En résiliant l'assurance de leur banque au profit d'un contrat de délégation ou d'un contrat individuel, ils obtiennent un taux d'assurance de 0.178%.

 

L'amendement Bourquin va booster la délégation d'assurance. Votée en mars dernier, cette nouvelle mesure va transformer le paysage de l'assurance emprunteur le 1er janvier prochain. La mesure va encore plus loin en offrant une possibilité de résiliation à chaque date anniversaire. Le comparateur Magnolia.fr estime d'ailleurs que 50% des dossiers en 2018 seront issus de cet amendement.

 

Nouveau départ en 2018. Concrètement, à compter du 1er janvier 2018, n'importe quel contrat d'assurance emprunteur, qu'il s'agisse d'un contrat groupe ou d'un contrat individuel en délégation, pourra être remplacé par un autre, au moment de son échéance annuelle (soit à la date prévue dans le contrat, soit par défaut au 1er janvier, soit à la date anniversaire de la signature).

 

Source : pap.fr - 28/06/2017

MAITE MARTEAU : DÉFI FINANCE : ASSURANCE EMPRUNTEUR, QUEL BILAN POUR LA LOI HAMON ? - Actualités - MAITE MARTEAU immobilier le mans , immobilier le mans , immobilier change , immobilier ecommoy , immobilier allonnes , immobilier arnage immobilier Le Mans, Allonnes, Coulaines, Arnage - Le Mans, Allonnes, Coulaines, Arnage - Maïté Marteau, spécialiste de l'immobilier sur Le Mans et ses alentours, vous accompagne dans votre projet immobilier: location, gestion locative, immobilier, investissement et commerce entreprise.