DÉFI FINANCE : MARCHÉ IMMOBILIER, DE L’EUPHORIE EN 2017 Á LA RAISON EN 2018 ?

Partager sur :

28/02/2018

 

On a frôlé le million de transactions immobilières en 2017, avec une hausse des prix de 4,2 % d’après les données de la FNAIM. L'année 2018 pourrait suivre la même lancée, avec quelques nuances à l'avantage des futurs acheteurs.

Un marché de l'immobilier très dynamique

En 2017, 141 000 ventes immobilières supplémentaires ont été réalisées par rapport à l'année précédente, pour atteindre 980 000. Cette embellie du volume des transactions a profité à l'ensemble du territoire français, avec une prédominance pour la région parisienne. Si les ventes de biens immobiliers ont progressé de 42 % en 3 ans, les prix ont suivi la même tendance. L'augmentation la plus forte a été enregistrée sur Bordeaux avec une hausse moyenne de 7,7 %, grâce à la très attendue inauguration de la Ligne Grande Vitesse (LGV). Toutefois, cette montée des prix est à relativiser avec l'inflation.

Un peu moins de demandes de prêt immobilier

L'euphorie se vérifie dans la production de crédit immobilier : 272 milliards d'euros en 2017, 20 de plus que l'année précédente selon les chiffres de la Banque de France. De quoi augmenter l'encours de prêt immobilier de 6 % pour atteindre 955 milliards d'euros. Il est porté par des conditions d'emprunt extrêmement favorables et des taux crédit immobilier très bas, qui ont encouragé la renégociation. On pensait les taux de crédit immobilier imbattables après les nouvelles baisses de 2016 : ils se sont stabilisés sous les 1,50 % sur 15 ans en 2017 et sous les 2 % sur 25 ans.

Ralentissement attendu en 2018

Selon une prévision du Crédit Foncier, il n' y aurait pas de mouvement spectaculaire attendu sur le taux immobilier en 2018, toutes durées d'emprunt confondues. Ils sont en effet attendus selon ces sources à 1,65 % fin 2018. Néanmoins, c'est le volume des transactions immobilières qui devrait se tasser cette année pour retomber à environ 900 000 ventes en 2018. Une performance toutefois bien meilleure que la moyenne des dix dernières années. Dans le neuf, le marché de la construction va ralentir de 5 %  – de 15 % pour les seules maisons individuelles –, alors que l'immobilier ancien devrait reculer dans le même temps de 7 %. Le moment de faire une simulation de crédit immobilier pour vérifier sa capacité d'emprunt ?

Les acheteurs vont pouvoir davantage négocier !

En 2018, les prix de l'immobilier devraient demeurer orientés à la hausse (de l'ordre de 2 %) : une augmentation toutefois diminuée de moitié par rapport à l'année dernière. Qui dit ralentissement du marché, dit plus d'atouts pour les acquéreurs, surtout dans un contexte de crédit immobilier à taux avantageux : le retour du pouvoir aux acheteurs va se traduire par le retour des marges de négociations. Elles se sont établies à un peu plus de 4 % en moyenne tous biens confondus en janvier, et sur les trois derniers mois, le niveau de ces marges s'est relevé de plus de 8 %. 

 

MAITE MARTEAU : DÉFI FINANCE : MARCHÉ IMMOBILIER, DE L’EUPHORIE EN 2017 Á LA RAISON EN 2018 ? - Actualités - MAITE MARTEAU immobilier le mans , immobilier le mans , immobilier ecommoy , immobilier change , immobilier allonnes , immobilier arnage immobilier Le Mans, Allonnes, Coulaines, Arnage - Le Mans, Allonnes, Coulaines, Arnage - Maïté Marteau, spécialiste de l'immobilier sur Le Mans et ses alentours, vous accompagne dans votre projet immobilier: location, gestion locative, immobilier, investissement et commerce entreprise.